Du miel pour les oreilles

Photo de bruce mars sur Pexels.com

Les podcasts food et les récits de vie

Le podcast n’a pas fini de faire parler de lui. Il commence même à avoir ses passionnés et ses « haters », comme n’importe quel média. En réalité, cela fait un moment que les podcasts existent. Aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, c’est devenu courant depuis une dizaine d’années et chez nous les studios les plus anciens comme Riviera Ferraille ou Qualiter dérident les zygomatiques depuis quelques années. L’émission Studio 404 de ce dernier faisait déjà l’objet d’un article des Inrocks en 2014, c’est pour dire ! D’ailleurs, pour ces deux studios, la longévité n’a d’égale que leur qualité et je vous invite grandement à y prêter l’oreille, voire les deux si vous avez un bon casque.


Clairement le podcast n’est pas un nouveau média mais il connait depuis quelques mois un engouement croissant. En groupe ou seul, sur tous les types de sujets (cinéma, cuisine, musique, science…) de nombreuses personnes décident de prendre la parole. Ce phénomène a une telle ampleur que certains pensent qu’il y a plus de gens qui font des podcasts que d’auditeurs. Il existe plusieurs plateformes qui recensent ces podcasts. Pour écouter j’utilise classiquement l’appli Podcast d’IOS mais il en existe d’autres. De plus, plusieurs sites ont commencé à réunir ces podcasts.

Parmi toute cette offre de sons, d’histoires et de voix, le choix est parfois difficile. Je vais donc vous recommander quelques uns de mes podcasts préférés. La régularité n’est pas forcément mon fort mais je crois qu’il y a matière à en faire un rendez-vous récurrent. Je tiens avant tout à signaler que je n’écoute que des émissions francophones et qu’une ouverture à l’anglais est prévue, si la flemme ne me fauche pas.

Parmi toute cette offre de sons, d’histoires et de voix, le choix est parfois difficile. Je vais donc vous recommander quelques uns de mes podcasts préférés. La régularité n’est pas forcément mon fort mais je crois qu’il y a matière à en faire un rendez-vous récurrent. Je tiens avant tout à signaler que je n’écoute que des émissions francophones et qu’une ouverture à l’anglais est prévue, si la flemme ne me fauche pas.

La déclinaison ultime du média culinaire.

En bon estomac sur pattes que je suis, j’ai tout naturellement commencé par fouiller du côté des podcasts food. Puisque je pense toujours à la nourriture, au choix du prochain endroit où aller déjeuner, à la prochaine recette que je souhaite réaliser, ce genre était le parfait prolongement.

Avant d’entrer dans la sphère indépendante, impossible de ne pas évoquer On va déguster. Tous les dimanches midis, François-Régis Gaudry et ses chroniqueurs croquent le paysage gourmand français par thématique sur France Inter. Ce programme d’une heure se découpe en deux interviews de cuisiniers ou spécialistes de la cuisine qui présentent leur vision de la gastronomie et leurs plats. Puis suit un reportage sur une région particulière, l’Alsace, l’Irlande pour la Saint-Patrick etc. Il ne faut pas oublier la chronique vin, après tout il s’agit d’une émission française, tout de même !
Le méga plus : sur l’article de chaque chronique vous pouvez retrouver les recettes des plats évoqués durant l’émission. Pro et instructif.


Chez Nouvelles écoutes c’est comme dans le cochon, tout est bon (enfin du moins, toutes les émissions que j’ai écoutées pour le moment). J’en parlerai donc souvent, mais mon rendez-vous hebdomadaire, celui que je ne manque jamais, reste Bouffons. L’insulte est affectueuse et renvoie surtout à l’injonction collective de se restaurer avec plaisir. Aux commandes de cette émission, Guilhem Malissen vidéaste qui anime la plateforme Youtube depuis quelques années, seul ou accompagné de son acolyte Pierre Lapin. La structure de chaque épisode repose sur deux interviews d’environ vingt minutes autour d’un thème. Des tendances street food passées comme le food truck et le burger aux nouvelles caves à manger très parisiennes, les comportements sociaux à l’égard de la nourriture sont passés à la moulinette. Le ton est rafraichissant et bienveillant. N’en perdez pas une miette !
Le petit plus : suivez Bouffons sur Mapstr, l’appli où toutes les tables évoquées pendant le podcast sont référencées pour votre plus grande curiosité papillaire.

Actualisation : l’émission Bouffons est en stand by depuis février et la vague de révélations liée à la Ligue du LOL. Elle devrait revenir animée par une nouvelle voix.


Dernière petite découverte, écoutée en une après-midi : A Poele. Julie Gerbet, journaliste gastronomique mène des entretiens d’environ une heure avec des chefs et cheffes de différents horizons. Si le concept de l’interview est classique, on perçoit aisément la complicité ou du moins la confiance qui se crée entre la journaliste et son interlocuteur. Cela offre de superbes témoignages de vie et de vision d’un domaine qui mérite que l’on parle de lui autant que possible. De plus, cette émission nourrit encore davantage mon envie de découvrir de nouvelles tables et de nouveaux gouts. Pour l’instant, vous trouverez quatre émissions. La première avec Michel Saran, la deuxième avec Céline Pham, la troisième avec Alexandre Giesbert et la dernière avec Tatiana Levha.
Le vrai plus : la mixité des interlocuteurs, pas évidente dans un milieu encore très masculin.

Ces trois podcasts et bien d’autres sont à dévorer sans une once d’hésitation. La cuisine c’est bien plus que le « mangez cinq fruits et légumes par jour ».
J’aurais pu me contenter de vous filer ce lien, article très complet et absolument génial de Clément Arbrun sur la question du foodcast mais je n’ai pas su résister à vous en parler moi-même…

L’humanité qui résonne dans chaque voix

Autre genre qui ponctue mes trajets et gonfle mon coeur au gré des trajectoires, les histoires vraies. Celles de Monsieur et Madame Tout le monde, qui pourraient être assis à côté de moi dans le Rer ou en face de moi au bureau. Selon des formats plus ou moins intimes, les émissions proposent différents tons.


Je suis en ce moment, attachée à deux podcasts qui proviennent du même studio Louie média. Il s’agit de Transfert hébergé sur Slate et Entre hébergé sur le site Audible.Le premier sort toutes les deux semaines depuis le mois de juin 2016. Comme elles le présentent : « Transfert vous raconte une histoire vraie, excitante, prenante, émouvante, et en creux le monde moderne et ceux qui l’habitent ». Qu’elles soient tristes ou rigolotes, on écoute chaque histoire avec concentration. Ado j’étais l’éternelle confidente de mes copines et ce podcast me plonge un peu dans cet état d’écoute active et plein d’empathie.
C’est également l’adolescente en moi qui ressurgit à l’écoute d’Entre. Toutes les semaines Justine pré-ado, statut auquel elle tient, de 11 ans conte à Charlotte Pudlowski son quotidien de collégienne. Ses mots prononcés d’une voix douce et riche, résonnent curieusement dans l’âme. Elle offre un regard d’une lucidité touchante et attendrissante sur une période de la vie qui laisse souvent des traces. Faites tourner ce podcast autant que possible, il mérite vraiment la découverte et pourrait même servir de thérapie.

Avec ces deux genres de podcasts audios, vous nourrirez à la fois votre ventre et votre coeur. J’espère bien que vous ne serez jamais rassasiés et je vous souhaite un bon audio-appétit !

Une réflexion sur “Du miel pour les oreilles

  1. Ping : Mes podcasts de printemps – Curieuse Hulotte

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s